HomoBLABLAtus, 2013

HomoBLABLAtus, oeuvre transdisciplinaire pour 3 danseurs et 2 musiciens-actants, teste les possibilités et les modalités de l’expression artistique, et interroge les rapports avec le vide et le trop plein dans un monde de surabondance de signes.

HomoBLABLAtus : n.m. singulier - sous genre de l'espèce homo- (appelé aussi homoblablator) manifestant une hypertrophie de l'appareil bucco-labial et présentant les symptômes d'une dépendance à toute manifestation de la parole, accompagnée d'une phobie extrême du silence. Son univers est volontiers enfantin et ludique. Il vit en milieu tempéré, interconnecté, et a développé un système raffiné de résilience sous une forme de communication originale, la blablaterie.

La découverte de l’HomoBLABLAtus, ultime avatar de l'espèce humaine, nous renvoie à de multiples questionnements sur le poids du mot et du geste, et à la recherche d'espaces vierges, de pages blanches où la parole pourrait résonner et nos encres s'imprégner.

" Mieux intégrés que jamais, chant, ambiance sonore, musique en direct, danse et vidéo forment un spectacle complet, pourvu d’un réel travail dramaturgique. La façon dont Allard et Graja décomposent, échantillonnent et remixent le flamenco se révèle d’une richesse toujours plus étonnante. On aime aussi qu’il sachent, de fois en fois, conserver leur spécificité, surtout cette esthétique un peu déglinguée qui émane naturellement du corps d’Allard. "  S. Brody, La Presse